Recherche

Une délégation du Département de Seine-Saint-Denis s’est rendue du 12 au 18 juin aux Comores dans le cadre du programme international « Pour des territoires protecteurs des femmes victimes de violences ». Elle était composée d’Ernestine Ronai, responsable de l’Observatoire des violences envers les femmes (OVF), d’Amélie Videau, coordinatrice des projets internationaux de l’OVF et de Jean-Baptiste Dulos, chargé des affaires générales à la Direction Europe Internationale.

Durant les échanges qui se sont déroulés à Ngazidja, la délégation était accompagnée de Myriam Abdallah, responsable de l’Observatoire de lutte contre les violences faites aux femmes et aux mineures de Ngazidja et d’Inès Zaky, service civique en mission aux Comores dans le cadre du projet.

La délégation s’est réunie plusieurs fois avec les professionnel∙les membres du Comité de pilotage de l’Observatoire de Ngazidja : des élu.es et agent∙es de mairies avec l’Association des Maires de Ngazidja, des services du gouvernorat de Ngazidja, des professionnel∙les des institutions et associations accompagnant les femmes victimes de violences telles que Hifadhu, Moina Tsiwandzima, et Toimaya Ya Maoudou  : des professionnel∙les de la police et la justice avec la Gendarmerie, la Brigade des mineurs et les services du Procureur de la République, des personnels de santé de la clinique ASCOBEF et de la sécurité civile COSEP ainsi que des représentant∙es des organisations internationales comme UNICEF et la Croix Rouge.

Ces rencontres ont été l’occasion de rappeler le rôle de l’Observatoire, les différentes étapes du programme « Pour des territoires protecteurs des femmes victimes de violences » ainsi que l’importance de la contribution de chacun des partenaires. Un diagnostic partagé entre ces différents partenaires sera finalisé en novembre 2022 et permettra la mise en place d’un plan d’action adapté de lutte contre les violences envers les femmes à Ngazidja. Il sera actualisé chaque année afin de suivre l’évolution de la prise en charge et protection des femmes victimes de violences sur le territoire de Ngazidja.

L’Observatoire international a réalisé trois formations : une session à destination des élu.es et agent.es des communes de Ngazidja avec la participation de l’Association des Maires de Ngazidja, une deuxième session auprès des membres du COPIL de l’Observatoire de Ngazidja et une dernière session pour les professionnel∙les de santé. Il a été abordé l’ampleur et les types de violences envers les femmes en France et aux Comores. Ernestine Ronai, responsable de l’Observatoire de Seine-Saint-Denis, a présenté les différentes formes que prennent les violences conjugales ainsi que la stratégie mise en place par l’agresseur pour établir une emprise sur sa victime.  Les participant∙es ont présenté les violences envers les femmes qu’elles et ils avaient observé dans leur travail de terrain et les besoins nécessaires à l’amélioration de la protection des victimes selon leur expérience. L’inventaire de ces besoins est essentiel pour la suite du programme et pose les jalons du futur plan d’action, complété par les résultats du premier diagnostic territorial.

P1090315_11zon-min

Formation sur les violences faites aux femmes aux élu.es et agent.es focaux référent.es avec l’Association des Maires de Ngazidja

Un atelier sur la méthodologie du diagnostic partagé a également été réalisé, permettant de présenter l’importance de cette première étape aux partenaires du comité de pilotage et de réaffirmer leur participation à la récolte des données. Il s’agit de rendre visible l’ampleur des violences envers les femmes en renseignant différents indicateurs comptabilisant le nombre de femmes victimes accompagnées par les structures partenaires (police, justice, santé, associations etc).

IMG_20220615_102950_11zon-min

Atelier sur la méthodologie du diagnostic partagé avec les membres du Comité de pilotage de l’Observatoire de lutte contre les violences faites aux femmes et au mineures de Ngazidja

La délégation de l’Observatoire international a également effectué plusieurs visites de terrain. Une visite des locaux du Service d’écoute a eu lieu en présence de l’Unicef, son principal bailleur. Existant depuis 2004, le Service d’écoute prend en charge les enfants et les femmes victimes de violence en leur proposant un accompagnement médical, juridique et social. Un travail de sensibilisation est également réalisé pour lutter contre les violences sexistes.

La délégation s’est aussi rendue dans les locaux de la clinique de l’ASCOBEF, actrice phare dans l’accueil des femmes victimes de violence et partenaire du Service d’écoute. Cette dernière a permis une meilleure compréhension des moyens déployés dans l’accompagnement médical des victimes, soulevant notamment la question des avortements thérapeutiques. Très peu appliqué par le personnel soignant à l’égard des victimes de violences sexuelles, l’avortement thérapeutique est pourtant autorisé dans la réglementation comorienne.

S’en sont suivies des visites auprès des services régaliens comoriens, à savoir la Gendarmerie nationale et le Palais de Justice. Dans le premier cas, la délégation a pris connaissance des avancées réalisées en termes d’accueil des enfants victimes de violence, quelques semaines après l’inauguration de la première salle « Mélanie » aux Comores. Dans le second cas, les échanges ont été sur la question des données et du diagnostic avec la collaboration du Parquet de la République.

La délégation a aussi eu l’occasion d’assister à l’inauguration de l’Observatoire de lutte contre les violences faites aux femmes et aux mineures de Ngazidja. C’était un événement d’ampleur nationale puisqu’il réunissait : des personnalités politiques de premier rang, les forces de l’ordre, les maires des communes, les représentants de l’instance religieuse, la société civile, les organisations internationales, les corps diplomatiques étrangers et tous les partenaires du projet. Grâce à la retransmission en direct de la cérémonie sur l’unique chaîne de télévision nationale, le coup d’envoi de l’Observatoire a été par ailleurs retentissant.

Enfin, cette mission a aussi été l’occasion pour l’Observatoire international de rencontrer plusieurs acteurs internationaux présents à Ngazidja comme l’Ambassade de France, la représentante de l’Union Européenne et les équipes locales de l’Agence Française pour le Développement.

Je filtre les résultats
Filtrer par
Pays et/ou villes
  • Comores
  • Palestine
  • Seine-Saint-Denis
Type d'actions
  • Accompagner
  • Diffuser
  • Mesurer l'ampleur
  • Protéger les victimes
  • Sensibiliser, prévenir
Choisissez le pays ou la ville de votre choix en cliquant dessus

Observatoire international des
violences envers les femmes
 (Seine-Saint-Denis)

Palestine

Comores

  • Accompagner
Carnet de mission (2/2) : l’Observatoire international des violences envers les femmes à Djénine 31 août 2022

En mai 2022, une délégation de l’Observatoire s’est rendu à Djénine (Territoires palestiniens) territoire pilote du...

Lire l’actualité en entier
  • Accompagner
Carnet de mission (1/2): l’Observatoire international des violences envers les femmes dans les territoires palestiniens 31 août 2022

En mai 2022, une délégation de l’Observatoire s’est rendue dans les Territoires palestiniens afin d’appréhender...

Lire l’actualité en entier
  • Accompagner
  • Diffuser
Carnet de mission : l’Observatoire international des violences envers les femmes à Ngazidja 31 août 2022

En juin 2022, une délégation de l’Observatoire international s’est rendu à Ngazidja (Comores), territoire pilote du...

Lire l’actualité en entier
  • Accompagner
  • Diffuser
  • Protéger les victimes
Inauguration de l’Observatoire des violences envers les femmes de la ville de Djénine (Palestine) 31 mars 2022

En février 2022, les locaux de l’Observatoire des violences envers les femmes de la ville de Djénine (Palestine) ont été...

Lire l’actualité en entier
  • Diffuser
  • Sensibiliser, prévenir
8 mars, les droits des femmes bafoués dans les conflits armés 08 mars 2022

En ce 8 mars 2022, notre solidarité va vers toutes les femmes victimes et leurs enfants.

Lire l’actualité en entier
  • Mesurer l'ampleur
  • Protéger les victimes
  • Sensibiliser, prévenir
Journée internationale contre les mutilations sexuelles féminines 28 janvier 2022

Le 6 février est la journée internationale contre les mutilations sexuelles féminines.

Lire l’actualité en entier
  • Accompagner
Semaine d’échanges « Pour des territoires protecteurs des femmes victimes de violences » 25 janvier 2022

Rencontre entre l'Observatoire des violences envers les femmes de la Seine Saint Denis, l'île de Ngazidja (Comores) et la...

Lire l’actualité en entier
  • Diffuser
  • Sensibiliser, prévenir
Quelques initiatives des collectivités locales à l’occasion du 25 novembre 2021 25 janvier 2022

Le 25 novembre est la journée internationale de lutte contre les violences envers les femmes.

Lire l’actualité en entier
Afficher plus
Aller au contenu principal